Les ingrédients d’un scénario à l’improviste

La recette d’un scénario improvisé est de plus en plus précise. Je peux donc vous en faire profiter ! Voici quels sont les ingrédients d’un scénario improvisé dans Speedrôling.

1- Un univers

La première chose à définir est l’univers dans lequel l’action va se dérouler. Pour cela, on tire une carte d’univers. Cette carte vous propose un univers ou un groupe d’univers, mais c’est à vous de choisir quelle sera sa spécificité dans la partie de votre soirée. Par exemple : je peux tirer la carte « Univers dystopique », et préciser ma pensée en imaginant un scénario dans lequel Donald Trump serait maître du monde !

2- Une situation dramatique

On va choisir ensuite une situation dramatique, encore sous forme de carte. Cette situation va décrire succinctement le principe du scénario ou de la quête, et va aussi préciser les personnages clés qui devront exister dans votre histoire. Par exemple, je peux tirer la situation « Enlèvement », comportant un kidnappeur, une victime et un gardien (la personne censée protéger la victime).

3- Des mots clés

Une fois votre univers et la situation choisis, vous avez construit le squelette de votre scénario. Seul manque le contenu, les causes et motivations des personnages. Pour vous donner une base de réflexion, tirez simplement 3 mots au hasard dans le dictionnaire (si possible, pas trop compliqués).  Je viens de tirer « Monarque », « Lunaire » et « Schizophrène ».

4 – On mélange le tout !

Donnez-vous entre 15 et 30 minutes de réflexion et vous parviendrez à trouver un lien entre tous ces éléments. Voici un exemple d’aventure basée sur la méthode Speedrôling :

Scénario imaginé à partir des éléments ci-dessus

5 -Analyse du scénario

Après 20 minutes de réflexion, voici ce qui m’a amené à produire ce scénario.

  1. Je savais que je partais sur une dystopie avec Trump, les récentes publications sur les réductions de budget de Trump concernant l’environnement m’ont poussé à imaginer un point de rupture entre les relations européennes et les USA sur la base du non respect de l’environnement (gaz de schiste, charbon etc.). Il serait raisonnable de considérer que ce conflit pourrait arriver si l’humanité était sévèrement en danger.
  2. Une guerre éclate, c’est assez facile pour provoquer une dystopie, surtout si notre pays devait perdre la guerre ! Et pour couronner le tout, un petit trait d’ironie : nous devenons une colonie des USA.
  3. C’est là que les mots clés arrivent à la rescousse. Le mot « Lunaire » m’a immédiatement propulsé vers la conquête spatiale, et les avancées prévues d’ici 2050. Le plus évident : la colonisation de la Lune par l’Homme.
  4. Le mot « Monarque » m’a fait un peu perdre mes moyens, mais en partant du principe qu’il fallait un Roi, cela m’a donné l’idée de créer un « Pays lunaire ». Retour à des systèmes politiques anciens dans un pays très lointain où il est presque impossible d’envoyer des forces militaires importantes pour stabiliser la situation. Petite blague du Lunistan, en référence aux pays du moyen-orient.
  5. Le Roi, à la solde de Trump, ne répond plus, on envoie tout de suite un petit groupe d’élite !
  6. Petit détail qui fait toute la différence, le Roi est un traître, il prépare en secret une rébellion contre la Terre et surtout, contre Trump. Pas une rébellion armée, bien sûr, mais qui sait ce qu’on peut faire sur la Lune pour embêter la Terre ?
  7. Le groupe va t’il simplement remplir sa mission ? ou fomenter une rébellion contre Trump depuis la Lune ?

 


Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *