Abattre ses cartes comme autant de coups du sort

Dans Speedrôling, je prévois une évolution du jeu au fur et à mesure que les Maîtres du Jeu gagnent en assurance et en expérience. Maître du Jeu expert, vous ne pourrez plus inventer ce qui vous arrange :p

Il y a donc 3 niveaux de difficulté pour les Maîtres du Jeu, en ce qui concerne la conduite de leur partie de jeu de rôles, ainsi que le niveau de préparation nécessaire.

MJ débutant : préparez-vous à l’avance

Prérequis : Histoire complète (univers, enjeux, scénario et personnages)

Si vous êtes un Maître du Jeu débutant, nous vous déconseillons d’utiliser les cartes de MJ pour créer votre scénario. En effet, pour vos premières parties, rien ne vaudra un temps passé à imaginer votre histoire et ses rebondissements. Pour vous aider dans cette démarche, inspirez-vous des scénarios de jeu de rôle gratuits sur ce site !

MJ initié : laissez parler les cartes

Prérequis : Deck de MJ de 30 cartes, histoire partielle (univers et enjeux)

Les cartes de Maître du Jeu vous permettront de lancer une partie de Speedrôling sans même avoir prévu un scénario. Si vous avez déjà une vague idée de l’univers et des enjeux que vous souhaitez utiliser dans votre partie de Speedrôling, voici comment procéder pour créer le scénario :

  • Au début de la partie, mélangez votre deck de MJ.
  • Piochez 10 cartes et placez-les devant vous dans l’ordre dans lequel vous les avez piochées
  • Inspirez-vous de ces cartes pour créer votre scénario !
Bon, ce sont encore des prototypes hein !

MJ expert : jouez contre les aventuriers

Prérequis : Deck de MJ de 30 cartes

Si vous êtes au Maître du Jeu très expérimenté, vous prendrez alors plaisir à improviser votre histoire en piochant les cartes d’événements au fil de votre histoire. Pour démarrer une partie de Speedrôling dans cette situation, utilisez alors les éléments suivants :

  • Tirer au sort une situation dans la table des situations

La table des situations vous permet d’établir une situation de base dans laquelle les joueurs se trouvent. Choisissez-en une au hasard dans la table des situations.

  • Tirer au sort un univers dans la table des univers

Vous choisirez ensuite un univers qui établira les grandes lignes du monde dans lequel les joueurs vont évoluer. Les règles spécifiques de ce monde seront, au passage, précisées.

  • Créer l’objectif principal du groupe

Une fois les deux premiers éléments tirés, vous devez imaginer quel est l’élément à l’origine de la situation des joueurs, quelle en est la cause. Cet élément sera le problème à résoudre pour les joueurs, à savoir, leur objectif principal. La partie ne se terminera que lorsque les joueurs auront accompli cet objectif, ou seront dans l’impossibilité totale de le faire.

Écrivez cet objectif sur un bout de papier et posez-le devant vous face cachée par exemple.

  • Utiliser les cartes de Maître du Jeu

A cette étape de la partie, vous savez ce que les joueurs vont devoir accomplir. Votre travail en tant que Maître du Jeu est de leur rendre la tâche difficile, risquée, voire impossible sans y laisser des plumes.  C’est ce que vous allez faire en utilisant le deck de Maître du jeu pendant la partie :

  1. Au début de la partie, piochez 5 cartes
  2. Lorsque vous utilisez une carte, posez-la face cachée devant vous après les précédentes, puis, piochez une carte
  3. Il n’y a pas de coût requis pour utiliser une carte
  4. Vous devez toujours avoir 5 cartes en main

 

Lorsque vous jouez en mode « Expert », le Maître du Jeu a le plaisir de dévoiler les cartes en fin de partie. Il peut ainsi montrer aux joueurs tous les événements qu’ils ont évité, volontairement ou non. C’est une façon intéressante de montrer que le MJ n’a pas forcément toutes les clés pour qu’une histoire se construise, les joueurs ont eux aussi un rôle à jouer dans cette construction.


Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *