Trouver un groupe de joueurs est toujours un exercice difficile. Certes, maintenant il y a Internet, les forums, Facebook et tout ce qu’il faut, mais cela n’empêche que rencontrer d’autres joueurs reste un véritable art. Par contre, ce n’est pas une question de chance, mais bien de préparation ! Voilà quelques conseils « offline » pour trouver de nouveaux joueurs :

  • Préparez-vous à aller en convention et aux évènements rôlistes locaux : On a beau avoir Internet et tout ce qu’il faut pour discuter, rien ne remplace la vraie rencontre physique, qui aura bien souvent lieu sur une convention, un salon ou un rassemblement rôliste local. C’est le meilleur moyen de rencontrer les gens et de voir s’ils sont dans le même état d’esprit que vous sur le jeu de rôle. Il faut donc se préparer : se tenir au courant des évènements à venir, s’inscrire sur les forums de ces évènements et s’y rendre le jour même, dans un état d’esprit ouvert et prêt à de nouvelles rencontres !
  • Préparez-vous à parler aux gens (pour de vrai) : Notre passion repose intégralement sur la parole, donc n’ayez pas peur de parler aux gens quand vous vous rendez en convention ou rencontrez d’autres joueurs : présentez-vous, et posez des questions aux autres pour s’intéresser à eux. Bien sûr, il y a les règles élémentaires de politesse à respecter : ne pas interrompre une partie en cours, trouver le bon moment pour se joindre à la conversation (quand le groupe fait une pause par exemple). Comme je le disais, n’hésitez pas à vous intéresser aux autres : ne parlez pas uniquement de vous, posez des questions pour savoir ce qu’ils aiment faire (et les sujets de conversations ne manquent pas : leur jeu favori, leurs personnages, les campagnes auxquelles ils jouent ou ont joué…)
  • Préparez-vous à aller dans les boutiques : Les boutiques restent de vrais centres névralgiques où se rassemblent les joueurs, même à l’heure du numérique. Bien sûr vous pourrez vous y rendre pour faire vos emplettes, trouver des bonnes occasions, mais aussi pour discuter, rencontrer d’autres joueurs. Attention, ça ne sera pas automatique ! Il faudra surement plusieurs visites pour commencer à sympathiser avec des gens (et avec les vendeurs). Enfin, les boutiques les plus dynamiques organisent des événements autour du jeu de rôle, c’est également un bon moment pour rencontrer du monde.
  • Préparez-vous à jouer : Un point qui s’adresse tout particulièrement aux Maîtres du Jeu, qui trépignent d’impatience à l’idée de faire jouer leur jeu favori qui traîne sur les étagères depuis très longtemps… parfois il faut savoir jouer. Si vous êtes nouveau dans une ville, un club, ou une région, il y a surement déjà des parties en cours. Si l’on vous propose de rejoindre la table en tant que joueur, allez-y ! Votre campagne pourra attendre un peu et c’est à cette table que vous pourrez peut être recruter les joueurs qui formeront votre groupe de PJ par la suite. Prendre part à la table et jouer de bon cœur est un excellent moyen d’établir une connexion.
  • Préparez-vous à mener : Ce qui peut se produire parfois (mais assez rarement, je vous l’accorde), c’est qu’un joueur se retrouve sans meneur. Peut être a-t-il déménagé récemment, peut être les joueurs veulent voir du neuf. Se présenter en tant que meneur de jeu et proposer une partie peut vous permettre de trouver un groupe. SI vous n’avez jamais maîtrisé, c’est peut être le moment de s’y essayer… les conseils de ce site et de la Bible du Meneur sont là pour vous guider ! Pour démarrer planifiez une one-shot ou une toute petite campagne, sur un jeu que vous connaissez bien.
  • Préparez-vous à ce que l’on vous dise « non » : Les groupes actuels peuvent ne pas avoir la place pour un nouveau joueur, ou bien les joueurs peuvent ne pas chercher à commencer une nouvelle partie ou une nouvelle campagne avec un meneur qui débarque tout juste… c’est comme ça, cela fait partie de la vie des rôlistes : ça n’a rien de personnel, ça n’a rien à voir avec vous, c’est ce qu’il faut vous dire (et c’est très probablement la vérité). Par contre, en le prenant bien (de façon mature et adulte), en restant amical et en contact avec le groupe de joueurs en question (et en établissant une connexion réelle), c’est le meilleur moyen d’être mis au courant quand une place se libérera en tant que joueur ou même en tant que meneur.
  • Préparez-vous à vous déplacer : la meilleure configuration, c’est quand tout votre groupe de joueurs habitent près de vous, dans la même ville ou le même village. Mais ce sera rarement le cas. Donc préparez-vous à vous déplacer et à faire des km en voiture ou en transport pour rencontrer d’autres joueurs ! Par exemple, pour rendre visite aux joueurs de l’association près de chez moi et jouer avec eux, j’ai environ 45mn de voiture (habitant à la campagne).  Ça n’a rien d’exceptionnel, mais si c’est pour faire une bonne partie de jdr, je pense que ça vaut le coup !
  • Préparez-vous à recevoir : souvent le point le plus difficile : avoir un endroit suffisamment calme pour jouer sans déranger les voisins. C’est loin d’être facile et c’est pour ça que les structures associatives ont en général un avantage. Soyez prêts, quand vous rencontrez des nouveaux joueurs, à leur proposer de venir chez vous, même si c’est petit et pas forcément idéal, ne serait-ce que pour créer les personnages, discuter des fréquences de jeu et définir justement « où » se dérouleront les séances.
  • Préparez-vous à jouer à des jeux que vous ne connaissez pas : il est très peu probable que les joueurs que vous rencontrerez soient déjà en train de jouer une campagne en cours sur un jeu que vous ne connaissez pas, qu’il soit du commerce ou fait maison par le MJ. Dans tous les cas, ne soyez pas dédaigneux et buté : soyez prêt à essayer quelque chose de nouveau ! Non seulement ce sera plus facile de proposer vos jeux ensuite, mais en plus, vous découvrirez peut être quelque chose d’amusant que vous ne soupçonniez pas !
  • Préparez-vous à jouer à des jeux que vous n’aimez pas : celui là, c’est peut être le plus dur. Mais aux grands mots, les grands remèdes. Parfois vous n’aurez pas le choix. Le seul groupe aux alentours jouera « ce » jeu auquel vous vous êtes promis de ne jamais jouer. Bon… si vous n’avez pas d’autres solutions, essayez d’oublier vos idées préconçues et (re)donnez lui une chance. Si les gens aiment ce jeu, il y a surement une bonne raison à cela. Ainsi, vous montrerez de l’ouverture d’esprit qui incitera peut être vos compagnons de jeu à faire de même pour essayer « votre » jeu ensuite.
  • Préparez-vous à jouer avec… tout le monde : Le sujet le plus « touchy » pour la fin. Dans le jeu de rôle, comme dans toute activité de groupe, il y aura des gens avec qui vous avez plus ou moins d’atomes crochus. Et si jamais il y a quelqu’un à la table avec qui cela n’accroche pas du tout ? Peut être c’est la petite amie/le petit ami du MJ… peut être il a un endroit pour recevoir la partie, ce que personne d’autre n’a… peut être que les gens se sont résignés et habitués à jouer avec « ce » joueur.  A nouveau, à vous de faire contre mauvaise fortune bon cœur. Essayez de la jouer consensuel, essayez éventuellement d’avoir une discussion privée avec ce joueur, en face à face, pour peut être mettre les choses à plat. En venant à une table de jeu de rôle, les gens sont très rarement mal intentionnés. Donc essayez de vous adapter ou de tirer les choses au clair, d’une façon mature et raisonnable.

 

Catégories : Jeu de rôles

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *