Créer des scénarios avec la technique de l’intrigue renversée

Pour créer des scénarios qui sortent des sentiers battus et qui surprennent vos joueurs, une technique possible est celle dite de l’intrigue « inversée ». Inspirée du « reverse brainstorming » elle peut être adaptée à la création de scénarios et d’intrigues pour arriver à des concepts originaux pour vos  parties.

Comment utiliser cette technique ? Il faut pour cela disposer d’une intrigue déjà existante. Ce peut être ce que vous avez de prévu pour le scénario, mais ce peut être aussi une intrigue d’un scénario passé, qui prendrait alors un nouvel angle d’attaque et deviendrait une toute nouvelle histoire. Ce peut aussi même être une intrigue très classique de l’univers en question voire une intrigue d’un autre jeu. Elle va en effet prendre un tournant  différent avec cette technique et probablement surprendre les joueurs. La démarche est alors la suivante :

  1. Écrire sur la page blanche, l’intrigue classique de laquelle on veut partir.
    Exemple : Pour un scénario contemporain fantastique, le meneur peut commencer avec le fil d’intrigue suivant, relativement classique « Le groupe doit retrouver le vampire qui a kidnappé la jeune fille ».

  2. Écrire le contraire de cette intrigue : si la phrase est affirmative, il faut écrire la phrase négative, ou l’opposé de chaque mot. En écrivant cette antithèse de l’intrigue de base, on ouvre tout un nouveau champ de possibilités de réflexion.
    Exemple : Dans notre exemple ce serait « Le groupe ne doit PAS retrouver le vampire qui a kidnappé la jeune fille »

  3. La phrase ainsi obtenue n’est probablement pas directement utilisable en tant que telle pour  être l’intrigue du nouveau scénario, il faut donc à partir de cette négation se poser des questions : comment ? pourquoi ? et lister les idées et possibilités qui en découlent.
    Exemple : Pourquoi le groupe ne doit pas retrouver le vampire qui a kidnappé la jeune fille ? Ce peut être par exemple parce que personne ne s’est rendu compte qu’elle avait disparu (1ère piste à noter au brouillon). Ce peut être aussi parce qu’elle s’est volontairement donnée à lui (2ème piste possible). Enfin ce peut être aussi parce qu’elle risque moins à être avec le vampire qu’à être avec sa famille, par exemple sa famille est versée dans la sorcellerie et souhaite la sacrifier pour telle ou telle raison (3ème piste).

  4. Développer l’intrigue en choisissant l’un des développements trouvés.
    Exemple : La 3ème piste est intéressante : on peut donc imaginer arriver à un scénario où la famille de la jeune fille contacte le groupe afin de la retrouver. Les personnages retrouvent la jeune fille et celle-ci leur dit alors qu’elle ne veut pas rentrer chez elle car elle a peur de mourir. De là le dilemme moral se pose au groupe, surtout s’ils enquêtent sur la famille qui les a commandités et qui s’avère être des sorciers qui veulent donner leur fille en sacrifice à une entité maléfique.

  5. On peut même aller encore plus loin en reprenant l’une de ces pistes et en l’inversant à nouveau pour obtenir un nouvel angle d’attaque à l’intrigue de base (double inversion).
    Exemple : Dans notre cas, si on reprend la 1ère piste « personne ne s’est rendu compte qu’elle avait disparu » on peut l’inverser de nouveau et arriver à « tout le monde s’en est rendu compte ». On peut alors imaginer un scénario où l’enlèvement a été rendu public (la fille enlevée est célèbre, la scène est passée à la télévision…) et où le groupe doit non seulement retrouver la fille mais aussi se retrouver en compétition avec d’autres enquêteurs/détectives privés/groupes d’intervention qui sont aussi sur la piste de la demoiselle, et/ou être dans une tourment médiatique en cours de mission.

Voilà donc comment on peut faire du neuf en prenant un nouvel angle sur une intrigue classique. N’hésitez pas à laisser vos exemples d’utilisation de cette technique en commentaires !


Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *